12 alternatives naturelles aux médicaments sur liste noire

© istockphoto - Madeleine_Steinbach

Maux de tête, rhumes, infections ou encore douleurs articulaires, vous avez tendance à abuser des médicaments. Pourtant, ils sont responsables de milliers de décès et crises cardiaques chaque année. Alors pour ne plus mettre votre santé en danger, on vous propose nos alternatives naturelles. Aux grands maux, les grands remèdes !


Vous connaissez sans doute cette fameuse liste inquiétante des médicaments sans ordonnance dangereux pour la santé. Selon le magazine 60 Millions de consommateurs, un médicament sans ordonnance sur deux serait à éviter. Un constat alarmant quand on sait que utilisés de façon quotidienne pour des maux de gorge, toux, grippes et autres rhumes, certains médicaments représentent un cocktail dangereux. Bref, autant de médocs qu’il faut définitivement bannir de son armoire à pharmacie. Alors, la prochaine fois, si vous avez le nez qui coule, des frissons et la gorge sèche, vous ferez mieux de vous faire une bonne infusion avec du miel plutôt que de sauter sur du Toplexil...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bureaux&Co Nouvelles galeries (@bureauxandco_nouvellesgaleries) le


Pour remplacer les anti-inflammatoires :

Environ une personne sur cinq souffre de douleurs chroniques et plus de 80 % des Européens disent être confrontés à la douleur au moins une fois par mois. Un chiffre qui a permis le passage des anti-inflammatoires devant le comptoir des pharmacies. Et quand on sait que les Français consomment chaque année 2 boites entières d’anti-inflammatoires sans ordonnance, il y a de quoi s’inquiéter. Car ces médicaments pris de façon régulière ont des effets négatifs sur l’estomac, le foie, les reins et le cœur. Ils ont d’ailleurs causé plus de 27 000 décès et crises cardiaques entre 1999 et 2003. Parmi les médicaments sur liste noire, on pointe notamment du doigts l’ibuprofène.

1. Un pansement au gingembre

Consommé depuis le IXe siècle, le gingembre renforce le système immunitaire et possède des propriétés anti-inflammatoires. Il agit contre la même enzyme du corps que l’aspirine et permet ainsi de faire disparaître les maux de tête. Pour fabriquer vous même votre pansement, placez des morceaux de gingembre dans de l’eau bouillante et laissez mijoter 5 minutes. Imbibez ensuite un coton du mélange et déposez-le sur la zone douloureuse. Vous ne sentirez plus rien !

2. Un baume à l’arnica Montana

Souvent utilisée dans les baumes, l’arnica Montana contient des ingrédients actifs particulièrement efficaces contre les maux de tête et les douleurs musculaires. Pour soulager vos douleurs, vous pouvez appliquez un baume à l’arnica Montana directement sur la zone douloureuse ou faites bouillir les fleurs de la plante et appliquez le liquide à l’aide d’un coton.

3. Une infusion à l’écorce de saule blanc

Déjà utilisé en Mésopotamie 5 000 ans av. J-C, l’écorce de saule blanc est extrêmement efficace contre les maux de tête et de dos. Il a même contribué à l’invention de l’aspirine ! Faites mijoter des écorces de saule blanc dans une casserole d’eau et laissez reposer toute la nuit. Filtrez l’écorce et buvez le liquide deux fois par jour jusqu’à ce que les douleurs disparaissent complètement.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Soy Té (@soytemx) le


Pour remplacer les antiacides et pansements digestifs :

Les huîtres de Noël ont eu bien du mal à passer cette année. Alors que de nombreux becs salés se sont jetés sur les huîtres en entrée, certains mollusques étaient contaminés par des eaux rejetées contenant… le virus de la gastro-entérite. Diarrhées, vomissements, douleurs abdominales… La gastro se propage à la vitesse de l’éclair, provoquant de véritables épidémies. Alors pour vous en débarrasser le plus vite possible vous vous jeter sur des médicaments comme le Vogalib ou le Smecta. Une bien mauvaise idée puisqu’ils font partie de la tristement célèbre liste noire.

1. Un verre d’argile blanche

En cas de nausées, l’argile blanche est votre meilleure alliée. En agissant comme un pansement gastrique, elle absorbe les toxines et calme la muqueuse. À mélanger dans un verre d’eau et le tour est joué. Miam !

2. Une infusion au citron

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le citron protège la muqueuse de l’estomac et apaise les nausées en stimulant les enzymes du foie et du pancréas grâce à son acidité. Vous pouvez le consommer sous forme de jus dans de l’eau froide ou dans une tasse d’eau chaude.

3. Des gélules de charbon végétal

Dès que les nausées pointent le bout de leur nez, protégez votre foie et votre estomac avec des gélules de charbon végétal. Tout comme l’argile blanche, le charbon va absorber les toxines et calmer vos crampes d’estomac.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Caffeine Culture (@caffculture) le


Pour remplacer les sirops pour la gorge :

Comme 80% des gens autour de vous au mois de janvier, vous êtes (ou allez probablement être) enrhumé d’ici quelques jours. Pour vous soigner, vous abusez des sirops pour la toux et des pastilles pour la gorge comme l'Actifed Rhume, Nurofen Rhume, Toplexil, Humex, Clarix ou encore Maxilase. Le problème ? Tous ces médicaments en libre service sont sur liste noire.

1. Des vapeurs à l’eucalyptus

Cette plante est connue pour sa puissante action antiseptique. La meilleure façon de l’utiliser est de l’inhaler. Pour l’inhalation il vous faudra un bol et une serviette. Plongez la plante dans de l’eau bouillante, penchez-vous au dessus du bol avec la serviette sur la tête et respirez la vapeur d’eau (sans oublier de fermer les yeux). Si cela vous semble trop complexe, vous pouvez aussi simplement vous procurer un inhalateur en pharmacie.

2. Une infusion au thym

Depuis la nuit des temps, le thym est connu pour ses vertus. Autrefois, les Grecs brûlaient des branches de thym dans les temples pour les purifier. Aujourd’hui, on préfère le consommer en tisane. Riche en phénol, le thym est une plante antiseptique, antispasmodique et a notamment des propriétés antivirales. Le boire en tisane permet de dégager les voies respiratoires, de calmer les gorges irritées et de mieux respirer.

3. Des gouttes de propolis

Fabriquée par les abeilles, la propolis est un des 4 actifs de la ruche avec le miel, la gelée royale et le pollen. Ce produit 100% naturel a des vertus antibactérienne, antifongique, antiseptique, antivirale et aussi cicatrisante, autant dire qu’il a une action assez complète ! Et surtout le fait d’en consommer aide aussi bien à prévenir qu’à guérir des rhumes, des maux de gorge et de la toux. On peut l’utiliser en goutte, en sirop, en gélule ou même tout simplement la mâcher.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Rocio RivGen | kidsandchic (@kidsandchic) le


Pour remplacer les traitements des courbatures et des crampes :

Le mal au ventre s’installe, la fatigue aussi et la mauvaise humeur avec… Pas de doute c’est la période des règles qui arrive. Pour contrer ces quelques jours désagréables que subissent toutes les femmes, vous optez pour des médicaments comme l'Antadys ou le Décontractyl (tous deux sur liste noire). Oubliez-les et optez plutôt pour nos remèdes naturels ! 

1. Des gouttes d’huile essentielle de gaulthérie

Utilisée depuis longtemps par les Amérindiens, l’huile essentielle de gaulthérie possède une action anti-inflammatoire et antispasmodique. Mélangez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle avec une cuillère à café d’huile végétale de jojoba et frictionnez les zones douloureuses 2 à 3 fois par jour. Attention tout de même, l’huile essentielle de gaulthérie est déconseillée pour les femmes enceintes.

2. Une infusion au curcuma

Les Indiens l’appellent « le safran des Indes » et en consomment quotidiennement dans de nombreux plats, non seulement pour ses qualités aromatiques, mais surtout pout ses effets positifs sur la santé. Utilisé comme remède depuis plus de 5 000 ans, c’est un ingrédient essentiel de la médecine ayurvédique. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques comparables à celles de l’aspirine ou de la cortisone. Vous pouvez le consommer en infusion deux à trois fois par jour ou l’ajouter directement à votre repas.

3. Un massage à la boue

La boue minérale d’origine volcanique a la propriété d’aspirer les toxines hors des tissus. En cataplasme chaud, elle active la circulation sanguine et les échanges cellulaires dans les muscles courbaturés. Vous pouvez acheter un cataplasme en boutique bio, le réchauffer dans de l’eau chaude et l’appliquer directement sur la région à traiter. Laissez-le en place jusqu’à ce qu’il ai perdu sa chaleur. Adieu les douleurs !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par aurelie_cosmetique (@aurelie_cosmetique) le

En cas de doute, consulter votre médecin ou pharmacien.

Fin des articles