3 applis pour méditer en pleine conscience pendant le confinement

Jd Mason

Lève la main si tu as déjà essayé de méditer au cours de ces dernières années, que tu as trouvé ça plutôt sympa, et que tu n’as plus jamais réessayé depuis. Et si c’était le moment de t’y remettre ? Car si la méditation a, petit à petit, fait son nid chez les Français en à peine cinq ans, le confinement devrait, lui, terminer le travail : rien de mieux pour bien vivre la quarantaine.


Petit Bambou

La plus populaire en Europe, avec 4,4 millions de téléchargements avant le confinement (les chiffres ont certainement augmenté depuis). Créée en 2015 par les Français Benjamin Blasco et Ludovic Dujardin, elle est ultra complète et très intuitive, peut s’adresser à tous les âges, tous les niveaux, toutes les situations, pour la modique somme de 7 € par mois avec une première séance d’essai gratuite. Bref, c’est l’appli à avoir dans son téléphone et à ouvrir à loisir. Et pendant le confinement, Petit Bambou propose des séances gratuites de méditation d’une heure, tous les matins sur sa page Facebook.

Les exercices proposés sont catégorisés selon différents objectifs, que l’on préfère travailler son sommeil ("méditation du soir", "sérénité naturelle"), son mental ("sourire à l’anxiété", "s’offrir du positif"), son inspiration ("contes de sagesse", "méditer et s’engager")… Quant au programme de pleine conscience, il est dicté par Christophe André, l’un des premiers médecins français à proposer la méditation à ses patients. Et comme nous le confiait Betsy Parayil-Pezard en 2018, auteure de l’ouvrage de méditation en pleine conscience Méditer c’est se rebeller et voix française de Petit Bambou, « la méditation est un cadeau qu’on offre à soi-même. Et c’est une merveilleuse aventure à tenter, peut-être plus folle que toutes les aventures que nous pourrions vivre dans une vie. ». Alors, on attend quoi ?

Plus d’infos


Headspace

Notre chouchou. Si Headspace n’est disponible qu’en anglais, c’est bien là l’un de ses seuls défauts à nos yeux. Car l’application made in California est un véritable havre de paix et de détente : dans la version gratuite, on décide chaque jour de faire entre 3 et 10 minutes de méditation, l’appli incite à tenir un rythme régulier et propose une petite alarme pour la séance quotidienne. La version payante, elle, donne accès à des cours rangés par objectif à atteindre à l’instar de Petit Bambou, de l’humeur à la productivité en passant par l’estime de soi. Toutes les situations sont prises en compte, et la méditation a réponse à tout : méditer en cuisinant, méditer avant un entretien d’embauche, méditer pendant sa cure de désintox.

Il suffit de quelques jours pour que les effets se fassent ressentir, et quels effets ! Moins de stress, une sérénité totale, on en oublierait presque le confinement. En bonus, une interface parfaitement claire où suivre sa progression, et 20 millions d’utilisateurs dans le monde. Gage de qualité ou non, à toi de voir.

Plus d’infos


Calm

Comme le dit son nom, ici un seul mot d’ordre : le calme. Tout part du principe que la méditation et le bien-être reposent sur le sommeil qui doit donc être de qualité. Une grande partie de l’appli est donc consacrée à l’endormissement, avec de la musique pour tomber dans les bras de Morphée, des playlists signées Moby ou Sigur Rós, des bruits de nature, des fictions lues par des comédiens…

Côté méditation, on retrouve des exercices rangés selon cinq thématiques qui durent chacune sept jours : bonheur, estime de soi ou gratitude, avec une spécificité, celle de pouvoir décider d’être plus ou moins guidé, avec une possibilité de méditation libre chronométrée. Tout de même 50 millions de téléchargements, ce qui fait de Calm l’appli de méditation la plus utilisée aux États-Unis.

Plus d’infos

Fin des articles