Boire une bière par jour est bon pour notre microbiote intestinal selon cette étude

undefined 27 juillet 2023 undefined 13h15

Nicolas Cogoni

Brune, blonde, blanche, légère, épaisse, avec ou sans alcool… la bière, extrait fermenté de grains d'orge maltée, est la boisson la plus consommée dans le monde (environ 2,031 milliards d’hectolitres), avec près de 6 500 litres avalés chaque seconde. Pas besoin d’être un pro en statistique donc pour savoir que la news qui va suivre devrait en intéresser plus d’un. Selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs portugais et publiée en 2022 dans le Journal of Agriculture and Food Chemistry, s’envoyer une bibine de 33cl par jour dans le gosier serait bénéfique pour la santé de nos intestins.


Le microbiote intestinal, un écosystème complexe

Au cœur de notre système intestinal réside un écosystème complexeappelé microbiote, composé de milliers de micro-organismes tels que des bactéries, levures, virus et champignons. Une flore souvent sous-estimée, bien qu’elle joue un rôle important sur notre bien-être physique en influençant la digestion ou le système immunitaire, mais également sur notre bien-être mental. Considéré par de nombreux médecins et scientifiques comme le "deuxième cerveau" humain, il agit sur notre équilibre psychologique.

Sa grande diversité est un facteur déterminant pour son bon fonctionnement. Quand une alimentation saine et équilibrée favorise, entre autres, la prolifération de bonnes bactéries dans les intestins, la prise d’antibiotiques va au contraire en éliminer un bon nombre et par conséquent, perturber le microbiote et impacter notre santé générale.

Après ce petit aperçu sur ce qui se passe dans notre ventre, voici ce que dit exactement l’étude quant aux bienfaits d’une consommation modérée, mais régulière, de bière sur notre microbiote intestinal. 


Les polyphénols, un rôle de prévention contre certaines maladies

Grossièrement, la bière est composée à 90% d’eau, de malt, de houblon et de levure pour la fermentation alcoolique. Et d’après l’étude, consommer cette boisson à petite dose quotidiennement aide à développer le microbiote intestinal. Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont demandé à 22 hommes en bonne santé de consommer 33 cl de bière par jour, pendant une durée de quatre semaines. La moitié d’entre eux a bu des boissons sans alcool et l'autre moitié, de la bière alcoolisée à 5%.

À la fin de la période de test, aucun des volontaires n’a vu son poids et sa masse grasse corporelle augmenter. Cependant, tous les participants (consommateurs de bière avec et sans alcool) ont connu une diversification notable de leur écosystème intestinal et auraient même renforcé la protection du corps contre le risque cardiovasculaire. 

Des effets positifs qui seraient attribués aux polyphénols, des nutriments disposant d’antioxydants issus du malt et du houblon. Ils favorisent également un bon équilibre glycémique, luttent contre l'oxydation du cholestérol, diminuent l'obstruction des artères, jouent sur l’insulinorésistance et sur l’hypertension artérielle. Toutefois, l’étude comporte quelques limites, étant donné qu’elle n'a été effectuée que sur un tout petit échantillon d’hommes. L'équipe prévoit de réaliser une seconde étude similaire sur un plus grand nombre de participants qui comprendrait également des femmes.


Privilégier le sans alcool

Comme expliqué juste au-dessus, l’étude démontre que les bières alcoolisées n'apportent pas de bénéfice supplémentaire par rapport aux boissons sans alcool. Et contrairement aux idées reçues, Santé Publique France précise que les « risques pour la santé d'une consommation d'alcool existent dès le premier verre quotidien. La consommation d'alcool est à l'origine de nombreuses maladies (hémorragie cérébrale, cancers, hypertension…) et constitue aujourd'hui une des principales causes de mortalité évitable avec 41 000 décès attribuables par an ».

Sans vouloir jouer les trouble-fêtes, privilégier le sans alcool semble donc être la meilleure option santé. 


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.