Une abeille influenceuse veut sauver son espèce

© Bee_nfluencer

Pour sauver les abeilles en voie de disparition, la Fondation de France a créé B, petite abeille influenceuse, la Kim K des insectes volants, chargée de récolter de l’argent comme personne.

L’idée est plutôt bonne. Un insta d’influenceuse, des photos de qualité qui mettent en scène sa petite vie, elle en terrasse, elle au bord de la piscine, elle au restaurant… Rien d’anormal, si elle n’était pas une petite abeille toute mignonne. Elle, c’est B, et elle est la première abeille influenceuse au monde.

On doit sa création à la Fondation de France, à l’origine du Bee Fund, fond qui vise à financer les actions considérées comme les plus fondamentales et urgentes dans la protection de toutes les espèces d’abeilles. Le principe ? Plus B aura de followers, plus des marques seront intéressées pour travailler avec elle, et plus elle récoltera d’argent pour sauver son espèce. Et si, pour une fois, suivre une influenceuse sur les réseaux était synonyme de bonne action ?

Afin d’insister sur l’urgence de sauver les abeilles, la Fondation de France explique comment elles sont indispensables au maintien de l'équilibre des écosystèmes et de notre agriculture. « Elles ont une mission essentielle : la pollinisation qui permet aux plantes de se reproduire. En France, plus de 30% des colonies d’abeilles disparaissent chaque année. Protéger l’abeille, c’est aussi protéger l’Homme. » Elle rappelle que 24% des abeilles meurent en Europe chaque année, que 84% des plantes à fleurs sauvages et cultivées dépendent de la pollinisation (Source Union Européenne), et que 75% des cultures agricoles mondiales sont pollinisées par les abeilles.

Avec l’argent récolté, la Fondation espère bien reconstituer les habitats naturels des abeilles en refusant l’agriculture intensive et en luttant contre l’utilisation des pesticides. Pour cela, plusieurs projets seront choisis aux quatre coins de la France, et financés grâce à B l’influenceuse. Le premier de la liste concerne la région Occitane, et veut aider agriculteurs et apiculteurs à s’emparer des nouvelles pratiques, comme le choix d’espèces mellifères et pollinifères à implanter pour diversifier l’alimentation des abeilles, par exemple. Tu l’as compris, si tu veux aider, tu likes.

Plus d’infos
Bee_nfluencer

Fin des articles