L’Angleterre met fin à la vente de chiens et chats en animalerie

Alvan Nee

C’est une grande victoire pour les animaux. Le 6 avril dernier, l’Angleterre a adopté le projet de loi "Lucy", qui interdit la vente de chiens et chats en animalerie.

C’est une étape majeure pour lutter contre la contrebande d’animaux de compagnie venant de pays de l’est de l’Europe. Si les animaleries britanniques ne sont pas encore tout à fait fermées définitivement, elles n’ont, au moins, plus le droit de vendre chiens et chats, où ils vivent maltraités et souvent sans soin.

La loi Lucy prévoit de préserver le bien-être animal en essayant de lutter contre les nombreux intermédiaires présents lors de l’achat d’un chiot ou d’un chaton. Désormais, pour trouver leurs nouveaux compagnons, les Britanniques devront se rapprocher d’une association ou d’un refuge qui recueille les animaux abandonnés, ou vers un éleveur agréé par l’État, qui aura, lui, pour obligation d’élever les jeunes animaux avec leur mère et de les garder dans de bonnes conditions.

Si les conditions se durcissent pour tous les maillons de la chaîne, les sanctions suivent la même trajectoire : un manquement à cette loi sera considéré comme un acte de cruauté envers les animaux, et pourra entraîner jusqu’à 5 ans d’emprisonnement.

La loi tient son nom de Lucy, petit Cavalier King Charles qui avait vécu le martyr en passant la plus grande partie de sa vie en cage, en animalerie. Elle est morte en 2016 et est automatiquement devenue le symbole du combat contre les "usines à chiots".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lucy The Rescue Cavalier (@lucytherescuecavalier) le

En France, les animaleries sont toujours debout malgré les conditions vétustes dans lesquelles sont détenus les animaux ; certaines animaleries des quais de Seine ayant même été rouvertes. Espérons que le gouvernement français prenne exemple. Et n’oubliez pas : un animal n’est pas un jouet, et si après longue réflexion vous souhaitez accueillir un compagnon à quatre pattes, tournez-vous vers les refuges pleins à craquer pour offrir une vie meilleure à un chien ou chat qui n’a pas eu de chance jusqu’ici.

Fin des articles