Un animal porté disparu depuis près de 100 ans vient de refaire surface !

undefined 5 décembre 2023 undefined 15h30

Clemence Varene

Décidemment, entre les naissances et les retrouvailles, c'est une excellente semaine pour les espèces menacées. La dernière fois que des scientifiques avaient découvert une trace de cet animal, c’était en 1936. Depuis deux ans maintenant, une équipe de chercheurs était sur le coup pour retrouver les derniers représentants d’une espèce rare : la taupe dorée de De Winton.


Une véritable traque

Et il faut dire que ce n’était pas une tâche aisée. La taupe, déjà pas très grande, ne se déplace bien évidemment que sous la surface du sol, dans du sable. Elle y creuse d’énormes tunnels, qui malheureusement s'effondrent quasiment instantanément après son passage. On dit même qu’elle "nage" dans le sable, pas simple pour la suivre, donc.

Ce petit animal aveugle possède en plus une ouïe extraordinaire qui lui permet de percevoir les moindres bruits grâce aux vibrations du sol. Il a donc tendance à fuir très très vite quand des humains sont à l’approche, ce qu'on ne lui reproche pas forcément d'ailleurs. 

Après avoir prélevé des échantillons ADN, attendu des mois pour pouvoir trouver de quoi les comparer dans les archives d’un musée, et finalement obtenu un résultat positif, c’est finalement grâce à des chiens que les deux toutes petites boules de poils ont pu être retrouvées sur les côtes d'Afrique du Sud.

Et la bonne nouvelle c’est que, maintenant qu’on sait qu’elle est toujours là, on va encore pouvoir faire ce qu’il faut pour pouvoir la protéger, l'aider à se reproduire en masse, et potentiellement ne plus avoir à attendre 87 ans entre deux visites !