Le biodalisme, la nouvelle tendance parisienne

© istockphoto - baona

Malgré le nombre de parcs parisiens, on ne va pas se mentir, quand on pense Paris on pense rarement verdure… Et c’est justement là l’enjeu du biodalisme. Initiée par des justiciers autoproclamés, cette nouvelle tendance a pour objectif de refleurir la capitale.

Créé par Fanny Ehl, designer à Paris, le biodalisme regroupe biodiversité et vandalisme. L’objectif ? Retirer des pavés parisiens pour y planter des fleurs et des plantes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fanny Ehl (@fannyehl) le

Alors que Paris s’obstine à bétonner chaque coin de rue, certaines graines rebelles se regroupent à la nuit tombée pour retirer quelques pavés sur des zones piétonnes et y planter des fleurs et des plantes. Équipés de pioches et de casques de chantier, les "dépavistes" se permettent de retirer illégalement des morceaux de rue pour protester pacifiquement contre la bétonisation de Paris. Une fois l’œuvre terminée, elle est signée à la bombe de peinture avec le mot "biodalisme". Parfois, un arrosoir est même mis à disposition pour les habitants du quartier qui souhaitent entretenir les plantes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fanny Ehl (@fannyehl) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fanny Ehl (@fannyehl) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fanny Ehl (@fannyehl) le

Lentement mais sûrement, Paris devient une capitale de plus en verte. 

Fin des articles