Cette carte recense tous les effets positifs du confinement dans le monde

Luca Bravo

Si le confinement fut un désastre pour l’économie, on ne peut nier son impact positif, notamment en termes d’environnement et de solidarité. Une carte, créée par l’Université Côte d’Azur, recense toutes les bonnes nouvelles dans le monde signées confinement.


Environnement, pollution, initiatives solidaires, retour des animaux, innovations technologiques green
… Les raisons de se réjouir grâce au confinement sont nombreuses – si l’on met de côté la situation catastrophique des commerces, des travailleurs indépendants, du monde de la culture ou encore du tourisme, cela va sans dire.

Pour qui voudrait se concentrer sur les bonnes nouvelles, cette nouvelle carte est utile, à court terme, pour les mettre en lumière, et montrer ainsi l’impact de l’Homme sur ce qui l’entoure. « Trafics aériens, maritimes et autoroutiers à l’arrêt, productions industrielles stoppées, populations confinées : la pandémie Covid-19, crise sanitaire sans précédent dans l’histoire moderne, oblige l’humanité à faire une pause. », peut-on lire sur le site de l’Université. « Les eaux de Venise sont claires, le ciel réapparaît au-dessus de Pékin, l’Himalaya est visible à des centaines de kilomètres, les dauphins nagent jusque dans les ports en Italie, des animaux sauvages prennent possession des rues, les taux d’émission de gaz à effet de serre diminuent… »

À plus long terme, la carte a également pour objectif de créer un témoignage collectif pour les générations futures, tel un journal de confinement entièrement basé sur l’environnement et les initiatives solidaires. Chacun peut y participer en renseignant l’action qu’il souhaite pour qu’elle soit intégrée à la carte, et ainsi participer à son échelle à l’histoire qui sera enseignée aux générations futures.

Plus d’infos

Fin des articles