4000 maisons sont chauffées avec des feuilles mortes

© Greg Shield

Et si les feuilles mortes, plutôt que de pourrir sur le sol avant de se transformer en gadoue ou d’être ramassées puis jetées, pouvaient en réalité servir à chauffer des habitations ? C’est le cas à Amiens, cette belle ville de Picardie qui montre l’exemple.


50 000. C’est le nombre d’arbres dans la ville d’Amiens. Autant d’arbres qui, chaque année, permettent à 4000 à 5000 foyers de la ville de recevoir de l'électricité. La technique ? Des feuilles mortes, tout simplement.

Depuis 2015, le service Espaces verts et nettoiement de la ville d’Amiens ramasse systématiquement les feuilles mortes et les transforme, soit en compost, soit en électricité. Si le besoin de ramassage fut d’abord une mesure de sécurité pour les riverains, il s’est vite transformé en initiative pour l’environnement. Car le milliard de feuilles qui tombent chaque année à l’automne peut représenter un danger en encombrant les rues, les trottoirs, les parcs, boucher les égouts… Les feuilles propres sont compostées puis deviennent de l’engrais, les autres vont en direction d’une usine de méthanisation. Au total, ce sont 500 tonnes de feuilles mortes qui sont traitées chaque année.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ? ? ? ? ? (@alixe.fit) le

Une fois sur place, les feuilles fermentent dans du biogaz pendant une quarantaine de jours avant d’être transformées en électricité. Et en un rien de temps, des foyers sont chauffés, en plus de permettre à la ville de faire des économies. Et si on appliquait la méthode à toute la France ?

Fin des articles