Une femelle crocodile a pondu des œufs… sans l’aide d’un mâle !

undefined 15 juin 2023 undefined 19h17

Nicolas Cogoni

En 2018, dans un zoo du Costa Rica, des chercheurs de Virginia Tech aux États-Unis ont fait une étonnante découverte. Selon une étude publiée dans The Royal Society, un spécimen de crocodile américain femelle de 18 ans a pondu 14 œufs, dont un contenant un fœtus parfaitement formé. Jusque-là rien de complètement dingue, sauf que le reptile est isolé de ses congénères depuis près de 16 ans. Ce qui signifie que l’animal a dû se débrouiller seul, sans l’intervention d’un mâle. Un phénomène scientifique rare appelé "naissance vierge", qui n’avait jamais encore été observé chez cette espèce.


Des génomes à 99,9% identiques à ceux de la mère

Quelques années après cette étonnante découverte, les chercheurs ont pu analyser et comparer les génomes de la progéniture et de sa mère. Les résultats ont montré que le fœtus était à 99,9% génétiquement identique à la femelle crocodile, ce qui confirme qu’aucun autre individu n’est intervenu dans sa création. Appelé "parthénogenèse facultative" ou "naissance vierge", ce phénomène permet à des embryons de se développer normalement dans des œufs non fertilisés.

En gros, l’embryon se forme lorsque l’ovocyte fusionne avec son propre sous-produit, appelé 2e globule polaire, ce qui donne des cellules résultantes portant 2 copies de l’ADN de la mère. Un type de reproduction asexuée observé chez d’autres espèces, comme les serpents, les lézards, certains oiseaux et mêmes certaines espèces de requins. Et selon les chercheurs, cette reproduction sans partenaire serait un trait héréditaire provenant de l’époque des dinosaures.


Les bébés auto-créés peuvent-ils survivre ?

Le fœtus issu de cette auto reproduction n’a finalement pas survécu. Cependant, « sa mort précoce ne sous-entend pas qu’une progéniture issue d’une reproduction asexuée ne peut pas avoir une longue vie », précise Warren Booth, de Virginia Tech, premier auteur de l’étude. « De nombreux rejetons parthénogénétiques chez d’autres espèces vivent jusqu’à maturité et ont ensuite une reproduction sexuée. » 

Certains bébés d'autres espèces issus d’une naissance vierge, comme la dinde, le boa constrictor, le requin bambou à taches blanches, ou encore le condor californien, ont déjà pu atteindre l’âge adulte. Cependant, « il n’est pas rare de voir des anomalies de développement dans les portées ou les couvées issues d’une naissance vierge et une incapacité à prospérer à long terme, même pour les individus nés en bonne santé », précise l’étude.