Une nouvelle forêt de 1000 hectares plantée à l’ouest de Paris

© Luca Bravo

Rendez-vous dans le Val-d’Oise d’ici plusieurs décennies pour profiter de la nouvelle forêt tout juste plantée.


Aujourd’hui, c’est une plaine polluée. Le site de Pierrelaye-Bessancourt accueillait, jusqu’en 1992, les eaux usées d’Île-de-France, autant dire qu’on part de loin. Et pourtant, d’ici quelques dizaines d’années, ce sera un immense poumon vert qui contiendra près d’un million d’arbres.

Les plantations démarrent dès à présent, en réquisitionnant 370 hectares de boisements déjà existants, auxquels se rajoutent 600 hectares supplémentaires qui devront être entièrement végétalisés. En tout, sept villes seront touchées par la future forêt qui aidera à la préservation de la biodiversité.

©Land’Act/smapp. Forêt de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt une fois terminée

La plaine étant une décharge à ciel ouvert, il faut, en parallèle des plantations, procéder à un nettoyage du site afin de protéger les jeunes plants d’arbre. La mission de leur protection a été confiée à l’Office national des forêts (ONF), et une convention signée le 29 octobre dernier entre la Métropole du Grand Paris et l’ONF prévoit une flopée d’actions en faveur de la protection, du développement et de la valorisation des forêts gérées par ce dernier.

Entre autres, les campagnes de sensibilisation aux enjeux forestiers qui se développent, des restaurations de sites, et même des stations Vélib' à l’entrée des forêts. Pour qu'un jour, on puisse s'y promener en famille, croiser des animaux sauvages, et ramasser des champignons. Bref, une bonne nouvelle pour le Grand Paris.

Fin des articles