Le premier cirque écoresponsable et sans animaux débarque en France

iStock

Bonne nouvelle ! Après des années de lutte acharnée pour le bien-être animal, le premier cirque 100 % sans animaux et respectueux de la planète pose ses valises en France.

C'est à Montpellier que les Bouglione – qui sont dans le secteur depuis maintenant de nombreuses années – ont décidé d'inaugurer leur écocirque. Conscients des enjeux écologiques et animalistes actuels, ils ont pris la décision de renouveler leur métier, sans animaux, et avec une empreinte carbone aussi basse que possible.


Le bien-être animal, une priorité

« Lorsque fin 2015, nos tigres sont devenus trop âgés pour continuer les spectacles, nous avons longuement hésité à en reprendre d’autres, remettant alors en question les fondements mêmes de notre métier. Fallait-il continuer à travailler comme nous l’avions toujours fait, alors que près de 70 % de la population ne veut plus voir d’animaux dans les cirques ? La réponse était non, bien évidemment », ont-ils affirmé.

Heureusement, même sans nos amies les bêtes, il y a de quoi en prendre plein les yeux : spectacles de funambules, trapézistes, musiciens, contorsionnistes, lanceurs de couteaux, jongleurs, clowns...

Pourtant, chez les Bouglione, supprimer définitivement les animaux de leurs spectacles semblait inconcevable. Que faire, alors ? Des hologrammes, pardi ! Oui, vous avez bien lu. À défaut d'avoir des animaux en cage sur la piste, ce sont les nouvelles technologies qui viendront pimenter le spectacle. Des numéros inédits qui seront réalisés en collaboration avec le studio spécialisé Adrénaline.

Une partie des recettes sera également versée à des associations pour la protection animale.


Un défi écologique

Mais l'écocirque ne se préoccupe pas uniquement du bien-être animal : son impact écologique est également pris en compte. Ainsi, lors de ses déplacements de ville en ville, les fournitures seront transportées par le biais de containers maritimes recyclés, par des entreprises de la région. Le but : limiter le déplacement sur les réseaux routiers, et, par extension, la production de gaz à effet de serre.

En prime, le cirque s'accompagnera d'une petite villégiature où auront lieu conférences, tables rondes et animations sur le thème de l'écologie. Le tout gratuitement !

Montpellier a été choisie comme première ville pour cette expérience inédite grâce à ses convictions en faveur du bien-être animal, avant que le cirque continue son chemin vers d'autres villes de France par la suite. En effet, depuis le 1er janvier 2019, les cirques avec animaux sauvages sont interdits sur le territoire. Le chapiteau pourra donc accueillir près de 1500 spectateurs, pour une quarantaine de spectacles, à partir du 21 avril 2020.

Fin des articles