Sauvons la planète, éteignons les vitrines des commerces pendant le confinement

Ty Koh

En pleine période de confinement, les commerces non essentiels sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Si l’heure n’est pas aux virées shopping du samedi, les boutiques, pourtant, continuent de laisser leurs vitrines allumées comme si cela ne posait aucun problème environnemental.

Le confinement a changé toutes nos habitudes de consommation, les premiers touchés étant évidemment les commerces qui ne font aucun chiffre d’affaires. En temps normal, le fait que les grands magasins parisiens gardent leurs vitrines allumées toute la nuit à coup de millions de watts malgré leur fermeture est déjà une hérésie pour l’environnement. Mais comment expliquer que ce soit également le cas en temps de confinement, alors même que ces boutiques doivent faire face à plusieurs mois de fermeture ?

À Lyon, le collectif Plein la vue milite contre les vitrines qui continuent d’être éclairées pendant le confinement, malgré les rues désertes. « Éteignez vitrines, enseignes et écrans vidéos, ils ne présentent plus d’utilité en ce moment puisque toute la population est confinée chez elle », demande-t-il aux commerçants. Une mesure qui permettrait non seulement de réduire drastiquement les factures énergétiques, et donc de réaliser des économies non négligeables dans cette période incertaine, mais également de faire un geste pour l’environnement.

Car si le taux de pollution a nettement diminué depuis la mise en place du confinement, notamment grâce à la baisse des transports, l’éclairage continu des vitrines et devantures de boutiques ne contribue pas à la descente de la courbe. Ces vitrines ne sont pas éclairées à l’énergie renouvelable mais à l’énergie nucléaire, laquelle est extrêmement polluante en raison des déchets et de la quantité de gaz à effet de serre qu’elle entraîne. Alors, on attend quoi pour appuyer sur l’interrupteur ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @parisbymarc le

Fin des articles