DIY : Créé ton porte-monnaie en cuir recyclé

  • Sarah Leris
  • Mode
  • Publié le 25 Septembre 2018 à 10h50
© Pinterest — Georgie Cummings

Sonja a créé sa propre marque de sacs en cuir, NaSoNgo, en réutilisant des chutes de cuir qu’elle récupère de l’industrie textile. Aujourd’hui, elle nous apprend à créer son propre porte-carte en cuir recyclé, l’une des nombreuses créations qu’elle enseigne lors de ses ateliers en partenariat avec YesWeGreen.

Pour créer son porte porte-carte personnalisé, il faut être méticuleux. Le travail du cuir n’est pas des plus simples ! La première étape, pour moi, est la plus difficile : il faut choisir le cuir avec lequel on va travailler. Sois sûr de ton choix, car une fois décidé, impossible de revenir en arrière… Que tu sois plutôt nubuck, cuir ciré, lisse, daim, de chèvre ou de vachette, l’important est de se faire plaisir.

Pour se procurer des chutes de cuir, les Parisiens peuvent me retrouver lors d’un de mes ateliers, ou à la Réserve des Arts à Pantin, qui recycle différents tissus. N’hésite pas à rechercher les ressourceries autour de chez toi.

Pour commencer, il faut créer son patron. Dessine-le sur une feuille pour qu’il ait la bonne forme. Le mien est en plastique, il mesure environ une vingtaine de centimètres de long, pour pouvoir y accueillir des cartes d’environ 10 cm.

Dessine ensuite la forme sur ta chute de cuir avec un crayon.

Après ça, tu peux couper le cuir en suivant le patron avec une paire de ciseaux ou un scalpel. Attention à bien couper le cuir, à ne pas l’abîmer ni le déchirer ! Cette étape est la plus dangereuse car on peut se tromper et il faut alors recommencer. Tu seras étonné, travailler le cuir n’est pas si facile, ni magique. C’est juste du travail, alors fais attention à bien travailler les détails pour un joli résultat.

Réalise 4 trous à chaque extrémité du patron à l’aide d’une pince à trous ou d’un objet pointu.

Vient ensuite l’étape du logo. Celui-ci s’obtient avec une marque à chaud pressée sur le cuir pour le marquer.

Cette étape est celle des boutons pression. Plie trois côtés ensemble sur un même point central puis, à l’aide d’une presse-bouton, presse la première moitié de ton bouton. Tire la poignée devant toi, il faut avoir de la force !

Il faut deux parties pour pouvoir refermer le bouton. Choisis alors la couleur de ton bouton extérieur, puis recommence le pressage de la même manière avec l’extrémité restante du cuir.


C’est fini ! Ton bel objet n’attend plus que tu y stockes tes cartes. C’est mon moment préféré, quand tu découvres ton produit fini et que tu as la satisfaction du travail bien fait. Un vrai plaisir !

Sonja a l’habitude de récupérer des chutes de cuir recyclées de l’industrie de la mode qui est en surproduction. Elle les utilise pour créer des sacs, des accessoires, porte-feuilles, pochettes, toutes des pièces uniques sorties de son imagination, qu’elle vend sous la marque slow-fashion NaSoNgo depuis 2015.

La créatrice utilise des matériaux français, italien, suisse et allemand. Elle qui aime partager ses connaissances, elle organise régulièrement des ateliers DIY en partenariat avec YesWeGreen pour échanger, initier à la maroquinerie, et enseigner la fabrication de ses accessoires de mode. Un patron sous les yeux et un cutter dans les mains, même les moins habiles d’entre nous réussissent à repartir avec un porte-carte ou une paire de boucles d’oreilles ! Le crédo : zéro déchet en toute circonstance. On en ressort comblé. Et elle avoue avec émotion qu’à chaque rencontre avec un ancien participant à l’un de ses ateliers, celui-ci a toujours son porte-carte avec lui.

Fabriquer son porte-carte
Fabriquer une paire de boucles d'oreilles
Fabriquer son range-câble

Fin des articles